Côte d’Ivoire: le marché de Bouaké en partie détruit par un incendie

Le grand marché de la deuxième ville de Côte d’Ivoire a été ravagé les flammes dans la nuit de lundi à mardi 27 août, sans faire de victime.

Il est 2h du matin, mardi, quand le feu envahit une partie du marché de Bouaké, dans le centre de la Côte d’Ivoire. Très vite, les flammes se propagent. Plus d’une centaine de gendarmes, militaires et pompiers sont mobilisés pour lutter contre l’incendie et sécuriser les lieux. Il faudra finalement attendre les alentours de 9h pour que les forces de l’ordre parviennent à tout éteindre. Au total, un tiers des huit à neuf hectares du marché a brûlé.

L’incendie n’a pas fait de mort ni de blessé. Mais les dégâts matériels sont importants : de nombreux magasins sont partis en fumée. Certains vendeurs venus pendant la nuit ont pu sauver une partie de leur marchandise, tandis que d’autres ont tout perdu. C’est le marché des oignons, principalement consacré à la vente d’oignons ou encore de beurre de karité qui a été touché.

Averti, le maire de Bouaké, Nicolas Djibo, s’est rapidement rendu sur place. Il a dans un premier temps rencontré les sinistrés. Puis a annoncé être prêt à les recevoir dans les prochains jours pour les accompagner et déterminer d’éventuelles indemnisations.

Le début de la zone aux volailles a pris feu, mais cette zone n’a pas complètement brûlé.

L’origine de cet incendie n’est pour le moment pas connue. Après les premières constatations sur place, la mairie a annoncé l’ouverture prochaine d’une enquête pour déterminer les circonstances du sinistre.

Ce n’est pas la première fois que ce marché est victime des flammes. Il avait déjà brûlé en 1998. Depuis, il n’avait pas été reconstruit, mais remplacé par des petites boutiques dans des boxes juxtaposés. Et avant ce nouveau sinistre, un projet de reconstruction était à l’étude.

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *