Côte d’Ivoire : Le marché de Bouaké en partie détruit par le feu

En Côte d’Ivoire, le grand marché de Bouaké a été partiellement anéanti par le feu. Bien vrai que des questions se posent sur l’origine de l’incendie, la tragédie a eu lieu dans la nuit du lundi au mardi 27 août. Certes, les dégâts matériels sont énormes, mais on ne déplore, selon RFI, aucun mort.

 

Selon les informations, l’incendie a commencé aux environs de 2H du matin du mardi 27 août à un moment où il n’y avait pas d’affluence. Le feu s’est rapidement propagé un peu partout dans ce marché de Bouaké. Juste après l’alerte, plus d’une centaine de gendarmes, militaires et pompiers ont été mobilisés pour éteindre les flammes et sécuriser le lieu. Selon les précisions de RFI, il a fallu attendre jusqu’à 9h pour que les forces de l’ordre parviennent à éteindre l’incendie. Dans l’ensemble, un tiers des huit à neuf hectares du marché a été endommagé. Notons que cet incendie n’a fait aucun mort ni de blessé. Mais, des dégâts matériels importants ont été enregistrés. Puisque, de nombreux magasins ont été brûlés. En effet, certains vendeurs venus ont pu sauver une partie de leurs matériels. Contrairement à d’autres qui ont tout perdu. Le marché de Bouaké également appelé marché d’oignon où la vente de beurre de karité en plus des oignons se fait par des commerçants. Alerté sur la question, le maire de Bouaké, Nicolas Djibo, s’est hâtivement rendu sur le lieu où les sinistrés ont pu être rencontrés par lui. En outre, il s’est montré disponible pour accompagner, voire indemniser ceux et celles touchés par l’évènement. L’origine de l’incendie est en ce moment inconnue. Ce qui est sûr, la mairie a annoncé l’ouverture d’une enquête après avoir fait ses premières constatations sur place pour éventuellement tenter de situer les responsabilités. Pourtant, ce n’est pas la première fois que ce marché soit victime d’incendie. Le marché de Bouaké avait déjà pris feu en 1998

Mamadou Diarra

Source : Le Pays

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *