Côte-d’Ivoire : le gouvernement ne se sent pas concerné par l’Arrêt de la Cour africaine sur Soro et son éligibilité

Le gouvernement ivoirien ne sent pas concerné par l’arrêt de la Cour Africaine des droits de l’homme et des peuples dans l’affaire Guillaume Soro.

Au lendemain de l’arrêt de la CAHDP sur la candidature de Guillaume Soro à la présidentielle du 31 octobre, le régime d’Alassane Ouattara dit ne pas être concerné par la dite décision.

« Le gouvernement n’a pas de réaction sur les décisions judiciaires. Nous ne nous sentons pas concernés par cette question. Nous l’avons suffisamment affirmé au cours d’une déclaration précédente. Il faut aussi relever que l’instance judiciaire que nous reconnaissons, c’est le Conseil constitutionnel. Il faut éviter de penser que c’est l’extérieur qui doit nous imposer le rythme de fonctionnement de nos institutions », a déclaré le membre du gouvernement à l’occasion d’une conférence de presse.

Il est désormais clair que l’Etat ivoirien n’entend pas se plier à la demande de la CAHDP qui appelle Abidjan à surseoir à l’exécution de toutes les poursuites judiciaires contre Soro afin de lui permettre d’être candidat à la présidentielle du 31 octobre 2020.

Pour rappel, Guillaume Soro a été condamné à 20 ans de prison ferme pour recel, détournement de deniers publics et blanchiment d’argent. Un verdict que l’ancien président du parlement qualifie de farce, inique et politiquement motivé.

 

Source: afriqueactuelle

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *