Côte d’Ivoire : le Conseil de Sécurité de l’ONU lève l’embargo sur les armes

L’embargo sur les armes est en passe de devenir un lointain souvenir pour la Côte d’Ivoire.

gendramerie soldat militaire arme voiture cote ivoire

Et pour cause, le Conseil de Sécurité de l’ONU va lever, dès ce jeudi 28 avril, l’embargo imposé au plus fort de la crise en 2004. Cette information a été donnée ce mardi 26 avril par l’Ambassadeur de France à l’ONU, apprend-on de afrik.com.

L’embargo, bientôt un souvenir lointain pour Abidjan

L’embargo sur les armes qui dure maintenant une douzaine d’années sera bientôt levé par le Conseil de sécurité de l’Organisation des Nations unies (ONU). Cette annonce faite hier par François Delattre, l’Ambassadeur français à l’ONU, est le signe que beaucoup d’efforts ont été consentis, aussi bien par les autorités ivoiriennes que par celles onusiennes pour ramener la paix et la sécurité en Côte d’Ivoire. Mais en attendant de mettre définitivement fin à sa mission de paix dans le pays, comme indiqué parAïchatou Mindaoudou (la représentante spéciale du Secrétaire général), l’ONUCI se donne une année supplémentaire afin de consolider les acquis.

Notons que le Conseil de Sécurité a imposé un embargo sur les armes à la Côte d’Ivoire le 15 novembre 2004 avec l’adoption de la résolution 1572. Cette sanction intervient au lendemain de l’opération « dignité » lancée par les Forces armées nationales de Côte d’Ivoire (Fanci), proches du présidentLaurent Gbagbo, sur les zones assiégées par les rebelles des Forces nouvelles. Toutefois, des rapports d’enquête attestent que les deux camps ont continué de s’armer via certains réseaux mafieux.

Cette crise qui s’est achevée par une intervention directe de l’armée française dans le conflit inter-ivoirien a officiellement fait 3 000 morts. Après son accession au pouvoir, Alassane Ouattara a transféré Gbagbo et Charles Blé Goudé à la CPI. D’autres dignitaires du régime d’alors dont Simone Gbagbo continuent de croupir dans les geôles ivoiriennes ou sont encore en exil. Après une levée partielle de l’embargo en 2014, voilà que le Conseil de Sécurité veut permettre à la Côte d’Ivoire de se réarmer à nouveau. Pourquoi maintenant? Cela doit donner à penser…

Source: Afrique sur 7

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *