Côte d’Ivoire : la SICOGI a perdu la confiance de l’État. ADO suspend le DG

La SICOGI est dans l’impasse en ce moment. Après le limogeage de la patronne du service markéting et promotion des ventes, Mlle Hadja Touré, c’est au tour de Loukimane Camara de passer à la trappe.

alassane dramane ouattara president ivoirien

Le directeur général de la grande firme publique ivoirienne spécialisée dans l’immobilier vient d’être suspendu pour nécessité d’enquête par le Conseil d’administration. Un audit des comptes de la société est prévu à cet effet.

La SICOGI voit ses états financiers exposés.

La SICOGI ne respire pas la grande forme en ce moment et n’inspire plus confiance aux pouvoirs publics qui ont décidé d’y voir un peu plus clair. Soupçonnant l’équipe dirigeante de la Société ivoirienne de construction et de gestion immobilière (SICOGI) de malversations financières qui porte sur la somme de 600 millions de FCFAet que lui réclame le Fonds de prévoyance militaire, le ministre Abdourahmane Cissé(ministre délégué auprès du Premier ministre en charge du Budget et du Portefeuille de l’État) a formulé le voeu de diligenter une enquête sous la forme d’un audit des comptes de la boîte.

Toujours dans cette même veine de pensée, le ministère de tutelle par l’entremise du Conseil d’administration du fleuron de l’immobilier ivoirien a suspendu ce jeudi M. Loukimane Camara. Le chef de l’Etat ivoirien, Alassane Ouattara a promis de sévir : « 2016 est une année importante aux plans politique et institutionnel, avec le référendum pour une nouvelle Constitution et les élections législatives. Notre objectif est de permettre à notre pays de renforcer, dans la paix, le rôle de ses Institutions ainsi que d’approfondir la démocratie et l’État de droit. »

Source: Afrique sur 7

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *