Côte d’Ivoire: Daniel Kablan Duncan et d’autres responsables exclus du PDCI

Six hauts responsables ivoiriens, membres du PDCI, ont été exclus du parti d’Henri Konan Bédié pour « indiscipline, insubordination et comportement qui porte atteinte aux intérêts du parti ». Une exclusion temporaire, pour l’instant, mais qui participe de la recomposition du paysage politique ivoirien en vue de 2020, sur fond de guerre des mots entre le PDCI et le RHDP.

Le PDCI d’Henri Konan Bédié poursuit sa « purge » interne. Après avoir déjà exclu, ces derniers mois, un certain nombre de cadres trop proches du RHDP, le parti s’attaque cette fois à celles de ses figures qui occupent les plus hautes fonctions au sein des institutions ivoiriennes.

Daniel Kablan Duncan,vice-président de la République, Patrick Achi, secrétaire général de la présidence, Théophile Ahoua N’doli, inspecteur général d’État, ainsi que les ministres Eugène Aka Aouélé, Raymonde Goudou Coffie et Claude Isaac Dé sont exclus du PDCI. Une décision du conseil de discipline du parti qui les a convoqués hier pour leur notifier sa décision, mais devant lequel ils ne se sont pas présentés.

Exclusion temporaire

Il s’agit d’une exclusion temporaire puisque seul un congrès peut prendre une décision définitive à ce sujet. Mais une exclusion tout de même, et qui fait suite à de premières mesures disciplinaires concernant certains d’entre eux, comme Daniel Kablan Duncan ou Patrick Achi, renvoyés début janvier du bureau des vice-présidents du PDCI.

« PDCI – Renaissance »

Ces six « militants », comme ils sont qualifiés par le conseil de discipline, appartiennent tous au « PDCI – Renaissance », mouvement politique dirigé par Daniel Kablan Duncan et membre du RHDP. Cette vague d’exclusions ne devrait pas s’arrêter là. Un autre groupe de militants est convoqué la semaine prochaine devant le conseil de discipline.

RFI

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *