Installez la meilleure application pour regarder ORTM

Disponible sur Google Play

Côte d’Ivoire: Amadou Gon Coulibaly nommé nouveau Premier ministre

Un nouveau Premier ministre, nommé ce mardi soir, en Côte d’Ivoire. Amadou Gon Coulibaly, remplace Daniel Kablan Duncan, nommé mardi matin 10 janvier au poste de vice-président. Le député-maire de Korhogo, grande ville du nord, Amadou Gon Coulibaly était précédemment secrétaire général de la présidence. Il est un proche du président.

Amadou Gon Coulibaly secretaire general gouvernement ivoirien

Agé de 57 ans, Amadou Gon Coulibaly a été reçu dans les bureaux présidentiels conjointement par le président Ouattara et par le vice-président Daniel Kablan Duncan.

 #prci: Communiqué de la Présidence de la République relatif à la nomination de M. A.Gon COULIBALY

Les choses s’accélèrent, politiquement parlant, avec mardi matin la nomination du fidèle ex-Premier ministre Daniel Kablan Duncan comme premier vice-président du pays et second personnage de l’Etat.

Amadou Gon Coulibaly, pour sa part, vient lui de se voir chargé de constituer dans les plus brefs délais son équipe ministérielle.

Membre du Rassemblement des républicains (RDR) du président Alassane Ouattara qui forme avec le Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI) de l’ancien président Henri Konan Bédié, la coalition au pouvoir, le nouveau chef du gouvernement est issu d’une influente famille de Korhogo, principale ville du nord du pays, dont Amadou Gon Coulibaly est d’ailleurs le député-maire.

Amadou Gon Coulibaly n’est pas véritablement un nom qui surprend tant il revenait régulièrement dans les conversations. Il a été ministre de l’Agriculture d’octobre 2002 à février 2010 et secrétaire général de la présidence depuis 2011.

Le fidèle des fidèles

Lorsque Alassane Ouattara était Premier ministre d’Houphouët-Boigny, Amadou Gon Coulibaly devint l’un de ses conseillers techniques. Depuis les deux hommes ne se sont plus vraiment quittés. Député puis maire RDR de Korogho à la fin des années 90,  celui qui est aujourd’hui le troisième personnage de l’Etat constitutionnellement, voue une fidélité sans faille au président Ouattara. Une relation de confiance et de respect qui s’est construite aussi bien dans les rangs des différents gouvernements que dans ceux du RDR. Car s’il est un technicien,  Amadou Gon Coulibaly sait aussi être un animal politique. Il suffisait de le voir haranguer les militants RHDP lors de la campagne 2015 et démolir verbalement les adversaires d’ADO comme à l’époque Essy Amara ou Charles Konan Banny pour percevoir le tribun qui sommeille derrière ce personnage à l’apparence si paisible.

La composition du gouvernement attendue

Cette semaine des nominations marathon n’est pas terminée puisque, à présent, le nouveau Premier ministre Amadou Gon Coulibaly va devoir constituer dans les plus brefs délais son équipe gouvernementale. A ce titre, on sait déjà que ce sera une équipe moins nombreuse que celle des 36 ministres précédents. S’il paraît peu probable que les postes régaliens comme ceux des Affaires étrangères, de la Défense, de la Justice ou de l’Intérieur changent de main, on dit aussi qu’une petite dizaine de ministères pourraient voir apparaître de nouveaux visages. Et qu’enfin une prime sera donnée à la jeunesse par rapport à certains ministres qui sont là depuis plus de trois quinquennats.

Une composition ministérielle qui devrait être connue dans les 48 heures tant il est vrai qu’entre le règlement des revendications des militaires, la grève des fonctionnaires et le sommet Afrique-France, il y a du pain sur la planche pour cette nouvelle équipe.

Source: RFI

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *