Côte d’Ivoire : Alassane Ouattara menace et tend la main à Laurent Gbagbo

Le chef de l’Etat ivoirien, Alassane Ouattara, abordant la question de l’acquittement de son prédécesseur, Laurent Gbagbo, a montré une double face. Quelles est la position du dirigeant ivoirien ?

C’est en marge du 32ème sommet de l’Union Africaine à Addis-Abeba, en Ethiopie, que le chef de l’Etat ivoirien, Alassane Ouattara, accroché par nos confrères de RFI, est revenu sur l’acquittement de son prédécesseur, Laurent Gbagbo. A la question de savoir quelle a été sa réaction après la décision de la Cour pénale internationale d’acquitter Laurent Gbagbo, Alassane Ouattara relativise : « Aucune réaction de ma part. C’est un procès qui continue ».

Mais pour Ouattara, qui indique que « la Cour pénale internationale est une structure internationale. Je n’ai pas d’avis. Ils ont donné une décision, en première instance », revenant sur les violences post-électorales de 2011, « quelqu’un doit bien être responsable de ces 3 000 morts. J’espère que la justice fera la lumière sur cela. C’est ce que les victimes demandent.

Revenant sur l’acquittement de Laurent Gbagbo, Ouattara émet des réserves. « Et maintenant, il y aura sans doute appel au niveau du procureur. Mais attendons de voir comment les choses vont se terminer (…). Laissons la justice faire son travail. Ce serait plus simple. Et pensons aux victimes, à leurs proches. Pensons à ces 3 000 morts, ces 3 000 Ivoiriens qui ont quand même été massacrés. Nous, nous continuons nos enquêtes pour voir quels sont ceux qui sont responsables de ces crimes ».

A la question de savoir si des discussions peuvent être envisagées entre les autorités ivoiriennes et le FPI pour que le retour de Laurent Gbagbo se passe sans encombre, Alassane Ouattara qui dit ne pas avoir été contacté dans ce sens, insiste être « disponible pour discuter de toute chose concernant la Côte d’Ivoire et les Ivoiriens. Sans exclusivité je suis pour la paix, je suis pour que la Côte d’Ivoire continue dans la tranquillité, que les progrès importants que nous avons vus ces sept dernières années puissent se consolider dans tous les domaines économique, social, sur le plan de la gouvernance démocratique, etc ». Mieux, Alassane Ouattara trouve que ce serait une bonne chose si Laurent Gbagbo rentre en Côte d’Ivoire, dans un esprit de réconciliation. Wait and see !

 

Source: afrik

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *