Centrafrique : pourparlers entre ex-séléka et MISCA à Sibut

soldats armée nationale centrafricaine ex-Seleka
Ce samedi, les combattants de l’ex-séléka et la force de l’Union africaine (MISCA) étaient en négociation à Sibut, à 180 km au nord de Bangui, après la prise de contrôle de la ville par les ex-rebelles

Ce samedi, les combattants de l’ex-séléka et la force de l’Union africaine (MISCA) étaient en négociation à Sibut, à 180 km au nord de Bangui, après la prise de contrôle de la ville par les ex-rebelles. C’est ce qu’a appris l’AFP auprès d’habitants joints par téléphone.

Le site poursuit en indiquant que les ex-séléka ont quitté l’une de leurs positions au profit de troupes de la MISCA, entrées sans affrontement dans la ville, et sont désormais installés dans la mairie. Des pourparlers étaient en cours samedi matin entre MISCA et combattants, selon une source de l’AFP. Le site indique que ces contacts entre ex rebelles et soldats africains ont été confirmés par un notable de Sibut joint par l’AFP.

« Nous voulons la paix, nous sommes Centrafricains. Le passé est le passé. Nous sommes prêts à déposer les armes, mais ça dépend des conditions », a confié à l’AFP le colonel Abdelkader Djelani, membre des ex séléka positionnés à Sibut.

Vendredi, des forces de la MISCA, appuyées par l’armée française, se sont déployées aux abords de Sibut, où une colonne de combattants ex-Séléka s’était regroupée en début de semaine, provoquant la fuite de nombreux habitants de cette ville.

Source: afrik

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *