Burundi : le leader historique des FNL veut être rétabli à la tête de son parti

Agathon Rwasa leader historique FNL burundi

Au Burundi, Agathon Rwasa, le leader historique des ex-rebelles des FNL, de retour d’exil après trois années de clandestinité, semble acculé par le pouvoir burundais. Il vient donc d’envoyer une pétition au président burundais Pierre Nkurunziza, pour qu’il soit réhabilité au poste de président du FNL. Et . Et d’après le document parvenu à RFI, cette pétition a rencontré un certain succès.

Au total, Agathon Rwasa a recueilli 67.297 signatures, un record inégalé dans ce pays. Il s’agit selon ses proches, de militants du parti FNL, intellectuels ou simples paysans, cadres du parti ou anciens combattants de l’ex-rébellion hutue. Tous ont décidé de mettre de côté leur fierté et s’en sont remis à son principal adversaire pour ne pas dire à celui qu’ils considèrent comme son pire ennemi, le président burundais Pierre Nkurunziza.

Il faut dire qu’ils n’avaient pratiquement plus le choix, car le temps presse. A moins de deux ans des élections générales de 2015 au Burundi, le FNL est aujourd’hui dirigé par un homme accusé d’être sous la coupe du parti au pouvoir Agathon Rwasa est interdit de meeting politique : le leader historique des FNL et ses partisans demandent donc au président burundais de le « rétablir » à la tête de son parti, de libérer tous les prisonniers politiques mais aussi, de mettre fin aux restrictions de mouvement qui frappent Agathon Rwasa.

Quelle sera la réponse du président Pierre Nkurunziza ? Agathon Rwasa espère que celui-ci va opter pour un combat à la régulière lors de la présidentielle de 2015.

 

Source : RFI

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *