Burkina : l’arrestation d’un cerveau des attaques dans le sahel

Appelé le fantôme par les éleveurs du Sahel, Oumarou Hassan dit Warankess, natif de la localité de Gandefabou Djelgobé dans la province de l’Oudalan a été mis aux arrêts hier à Déou par les forces de sécurité burkinabè.

Selon des sources sécuritaires, Oumarou Hassan dit Warankess serait l’agent de renseignement au compte du groupe du touareg Almansour Ag Alkassim basé dans la région de Gao au Mali.

Il était également de mèche avec la bande armée de Boly Hamadoun et ses frères réputés dans les attaques à mains armées dans la région du Sahel. Il avait été identifié comme complice dans l’enlèvement du Docteur veterinaire Idrissa Ousseini dit Dr Ben au forage christine en Mai 2017.

Aussi depuis le début de la crise malienne et précisément courant 2012, Warankess se charge d’écouler les bœufs appartenant aux djihadistes maliens et burkinabè dans les marchés de Déou, Gorom-Gorom et Djibo et aussi au Mali et Niger.

Courant Avril 2017, Oumarou Hassan dit Warankess a été aperçu à Gandefabou Djelgobé en compagnie de Dicko Hassan Issa combattant d’un groupe terroriste venu du Mali.

Avec l’arrestation hier à Dori de Boureima Alassane conseiller municipal du village de Soum-Bellah et 1er Adjoint au maire de la commune de Koutougou dans la province du Soum, l’étau est en train de se reserré sur les terroristes.

Malinet

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *