Burkina Faso : 11 personnes, dont 3 supplétifs de l’armée, tuées dans le Sahel (Officiel)

Onze personnes, dont trois volontaires pour la défense de la patrie (VDP, les combattants supplétifs de l’armée), ont été tuées dimanche, dans une double attaque contre deux localités de la province du Seno dans le Sahel burkinabè, a annoncé lundi soir le gouverneur de la région, le lieutenant-colonel Rodolphe Sorgho, dans un communiqué.

Sorgho a expliqué dans son communiqué que les villages de Tikaledji et de Demniol, dans le département de Gorgadji (province du Séno), ont fait l’objet “d’attaques terroristes” par des individus armés non identifiés, dimanche.

“Le bilan provisoire des attaques fait état malheureusement de onze civils tués, dont trois Volontaires pour la Défense de la Patrie (VDP)”, a-t-il précisé.

Le gouverneur a ajouté que les forces de défense et de sécurité appuyées des volontaires pour la défense de la patrie poursuivent les opérations de ratissage de la zone.

Tout en condamnant “cette barbarie”, Sorgho a invité les populations à la vigilance et à développer des réflexes sécuritaires en tout temps et en tout lieu.

Ces attaques sont intervenues le lendemain de la riposte de l’armée burkinabè à l’attaque contre le détachement militaire de Bourzanga (Centre-Nord), au cours de laquelle une quarantaine de “terroristes” ont été neutralisés, selon l’armée.

L’armée burkinabè qui a bénéficié d’un soutien aérien de la France à travers l’opération Barkhane, affirme avoir infligé de lourdes pertes “à l’ennemi” et récupéré un important lot de matériels.

Dimanche, le Président burkinabè, le lieutenant-colonel Paul-Henri Sandaogo Damiba, qui s’est rendu sur le détachement, a félicité les soldats et a décerné à chacun la médaille de la Croix du combattant.

AA / Ouagadougou / Dramane Traoré

Source : Anadolu Agency

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.