BRVM : La capitalisation boursière du marché des actions s’établit à 4 671 milliards de francs CFA en fin de semaine passée

Selon le rapport d’analyse boursière de Bloomfield Investment, la Bourse Régionale des Valeurs Mobilières (BRVM) a terminé la semaine du 14 au 18 janvier 2019 en baisse, en affichant 152,53 points pour l’indice BRVM 10 (-1,18%) et 166,09 points pour l’indice BRVM Composite (-1,93%).

La capitalisation boursière du marché des actions s’établit à 4 671 milliards de francs CFA. Les transactions en valeur du marché des actions s’établissent à 1,9 milliard de francs CFA en fin de semaine, portées principalement par le secteur « Services Publics » (61%). Le titre NEI CEDA CI réalise la plus importante progression du marché avec un gain de 16,28%, tandis que le titre BICI CI affiche la plus forte baisse avec une chute de 13,46%. Sur le marché des matières premières, les cours du pétrole brut et du caoutchouc continuent de progresser (respectivement +3,93% et +5,23% en une semaine), tandis que les cours du cacao terminent la semaine en baisse (-1,94% à Londres et -2,39% à New York).

Sur les trois premiers trimestres de l’exercice 2018, l’économie malienne a été marquée par un ralentissement. Cet environnement a également affecté l’activité bancaire et particulièrement la BOA Mali. En effet, au troisième trimestre de l’année 2018, ladite banque a affiché un produit net bancaire de 21 566,2 millions FCFA, contre 21 604,6 millions de FCFA à fin septembre 2017 ; soit une baisse de 38,5 millions FCFA, dans un contexte de contraction de la marge d’intermédiation. Quant au résultat net, il s’est contracté de 15% sur la même période et se chiffre à 6 303 millions FCFA à fin septembre 2018.

Toutefois, il est à un niveau supérieur aux prévisions budgétaires de la banque, qui tablait sur un résultat net de 5 474,8 millions FCFA. Sur le marché boursier, souligne l’économiste en chef de Bloomfield Investment , le titre BOA Mali poursuit sa tendance baissière observée au cours de l’année 2018 (il a accusé une moins-value de 52,88% sur l’ensemble de l’année 2018). L’instabilité sécuritaire et le climat de tensions qui a entouré les élections présidentielles d’août 2018 au Mali ont contribué à miner la perception des investisseurs sur le titre. La performance annuelle 2018 de BOA Mali devrait être en baisse comparativement à l’exercice 2017, ce qui devrait peser davantage sur l’évolution du cours du titre sur le premier trimestre 2019.

Amadou Idrissa Dia

Lejecom

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *