Boko Haram : dialogue nécessaire

Le nouveau secrétaire général de la Communion anglicane a accusé les dirigeants chrétiens du Nigeria d’avoir fragilisé la lutte contre Boko Haram en omettant d’engager le dialogue avec les musulmans.

terroriste islamique aqmit mujao boko haram djihadiste

Selon l’archevêque nigérian Josiah Idowu-Fearon, les chrétiens ont craint une “islamisation” du pays. Ils ont cru que les dirigeants musulmans soutenaient le groupe islamiste.

“Nous avons averti les dirigeants de mon pays, l’Association chrétienne du Nigeria, en leur disant d’écouter les dirigeants musulmans car ils ne soutiennent pas Boko Haram.”

“Ils nous ont répondu : ‘Oh non non non, ils nous déçoivent toujours.”

Mais les attitudes auraient changé maintenant que Boko Haram a fait tant de victimes. “Désormais, ils changent d’avis… Il y a plus de musulmans tués que de chrétiens dans le nord-est du Nigeria.”

Boko Haram tente d’imposer la loi islamique dans le nord du Nigeria. Le groupe a tué quelque 10.000 personnes depuis 2009 et a également enlevé des centaines de filles et de femmes.

 

Source: BBC

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.