Bilan de la fièvre hémorragique Ebola en Afrique de l’Ouest

epidemie ebola virus victime sensibilise

La fièvre hémorragique Ebola a fait 1.229 morts en Afrique de l’Ouest, selon l’OMS – Quatre vingt-quatre personnes sont mortes de la fièvre hémorragique Ebola entre le 14 et 16 août portant le nombre total des victimes de cette épidémie en Afrique de l’Ouest à 1.229, selon le dernier bilan publié mardi par l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

Le nombre de cas recensés est passé de 113 à 2.240 dans les quatre pays frappés par la maladie, la Guinée, le Liberia, la Sierra Leone et le Nigeria.

La plupart des décès ont été recensés en Guinée, au Liberia et en Sierra Leone, le Nigeria étant le moins touché.

Le plus grand nombre de décès a été enregistré au Liberia (466), suivi de la Guinée (394) et de la Sierra Leone (365).

Selon l’OMS, la riposte de l’organisation et d’autres partenaires ‘s’intensifie en Guinée, au Liberia, au Nigeria et en Sierra Leone.

‘Pour réduire la possibilité pour les personnes infectées de propager la maladie en dehors de leurs communautés, les gouvernements ont installé des contres de quarantaine dans les zones à forte transmission y compris dans les villes sévèrement touchées comme Gueckedou, en Guinée, Kenema et Kailahun, en Sierra Leone et Foya, au Liberia.

‘Cela empêche les personnes vivant dans ces zones de se rendre dans les autres régions du pays et d’accroître potentiellement la transmission du virus. Cependant, cela signifie également que ces restrictions des déplacements limitent leur accès aux vivres et autres denrées de première nécessité. Si prévenir une transmission supplémentaire du virus est essentiel, il l’est également que les populations dans ces zones aient accès à la nourriture, à l’eau, à l’assainissement et autres équipements de base.

L’OMS travaille avec le Programme alimentaire mondial des Nations unies (PAM) pour s’assurer que les populations dans les zones de quarantaine reçoivent régulièrement une aide alimentaire et du matériel non-médical.

Le PAM intensifie désormais son programme de distribution de vivres à près d’un million de personnes vivant dans les zones de quarantaine en Guinée, au Liberia et  en Sierra Leone’, selon l’OMS.

L’épidémie actuelle de fièvre hémorragique Ebola est la pire de l’histoire de la maladie, selon l’OMS, qui a déclaré l’épidémie Urgence mondiale de santé publique et demandé aux pays touchés de déclarer également une situation d’urgence nationale.

Pana 20/08/2014

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.