Bénin : le port de Cotonou abandonné par les opérateurs économiques !

Le port autonome de Cotonou est à l’agonie. C’est du moins ce qu’on est tenté de dire à la lecture des dernières statistiques de fréquentation dudit port, comparées à celles des ports de la sous-région ouest africaine notamment le port autonome de Lomé, son plus proche voisin.

Des statistiques publiées par Marine Net Trafic, sur la période du 29 janvier au 11 février 2018, (soit deux semaines), le port de Cotonou a accueilli 39 navires pendant que celui de Lomé, sur la même période, en a accueilli 131. 

Mieux, sur cette même période, le port de Cotonou n’a jamais pu dépasser la barre de 4 navires dans une même journée pendant que le port de Lomé a dépassé la barre des 12 navires par jour. Le 07 février 2018, le port de Lomé a accueilli 13 navires pendant que le port de Cotonou en a accueilli que 3.

Selon la note de conjoncture du troisième trimestre 2017 du ministère de l’Économie et des Finances du Togo, publiée le 08 février 2018, le trafic total au port de Lomé a progressé de 59,5 % en glissement annuel, au troisième trimestre 2017. « De juillet à septembre 2017, le trafic portuaire a atteint environ 5.751.600 tonnes, en hausse de 9,9 % par rapport au trimestre précédent… Au terme des neuf premiers mois de 2017, 1.022 navires ont accosté sur les côtes togolaises », précise la note de conjoncture.

Cette performance du port de Lomé qui reflète la hausse des importations des produits pétroliers, des produits alimentaires, des matériaux de construction, et des marchandises en transit vers d’autres destinations, notamment le Nigeria (+181 %), le Ghana (+44 %), le Mali (+37 %) et le Niger (+31 %), semble bien confirmer l’abandon du port de Cotonou par les opérateurs économiques de la sous-région.

Source: beninwebtv

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *