Belgique-Afrique : les affaires reprennent

Entre les missions économiques de plus en plus fréquentes et le recentrage de son aide au développement, le royaume et ses entreprises font plus que jamais de l’Afrique leur priorité.

« C’était la plus grande mission économique jamais organisée », a salué la princesse Astrid de Belgique, la sœur du roi Philippe, en clôture de son voyage au Maroc, à la fin de novembre 2018. Bien sûr, la mission en Chine qui s’est achevée le mois dernier a attiré davantage d’entrepreneurs, mais ils étaient près de 400 à avoir fait le déplacement à Casablanca. C’est que l’Afrique fait plus que jamais partie des priorités du royaume.

« Le continent figure systématiquement depuis trois ans à l’agenda des missions princières », confirme Guillaume de Bassompierre, attaché économique de l’Agence wallonne à l’exportation et aux investissements étrangers (Awex) en Côte d’Ivoire et représentant des régions Flandre et Bruxelles-Capitale dans le pays.

Depuis 2013, l’Afrique du Sud, l’Angola et la Côte d’Ivoire ont également accueilli ce type de missions. L’an prochain, ce sera au tour du Sénégal, où la région de Bruxelles vient d’ouvrir un poste d’attaché commercial. Pour la Côte d’Ivoire, en 2017, « pas moins de 235 entreprises avaient fait le déplacement, se souvient Guillaume de Bassompierre. Dans la foulée, des groupes d’ingénierie comme Tractebel et John Cockerill (ex-CMI) s’y étaient installés. On a aussi vu des initiatives intéressantes émerger, comme celle de Puratos, fournisseur mondial de chocolat, qui a commencé à faire de la transformation de cacao dans le pays »…Lire la suite sur jeuneafrique

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *