Au Soudan du Sud, l’ombre prégnante de la guerre civile

Cela aurait dû être un jour de liesse et d’alacrité, comme toutes les veilles de fête nationale.
Salva Kiir president etat republique sud soudanaise
Las ! Vendredi, de violents heurts ont éclaté à Juba, la capitale du Soudan du Sud, rappelant que la paix demeurait fragile dans ce petit Etat tourmenté d’Afrique de l’Est d’un peu plus de douze millions d’habitants, devenu indépendant du Soudan il y a cinq ans, le 9 juillet 2011.D’après une source proche du ministère de la santé, ces affrontements entre soldats gouvernementaux (fidèles au président Salva Kiir) et anciens rebelles (partisans du premier vice-président Riek Machar, un temps écarté de ses fonctions pour traîtrise supposée, avant d’être rappelé à son poste) auraient fait 272 morts, dont 33 civils.Dimanche, des coups de feu et des échanges de tirs nourris ont de nouveau été entendus à proximité de la Maison de l’ONU, preuve…Lire la suite sur lemonde.FR

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *