Au Lesotho, l’armée dément avoir mené un coup d’État

Le Premier ministre du Lesotho, petit royaume enclavé dans l’Afrique du Sud, a accusé samedi l’armée d’avoir mené une tentative de coup d’État. Une accusation réfutée par les militaires. À la mi-journée, Maseru, la capitale a retrouvé le calme. “Ils ont quitté le QG de la police et sont rentrés dans leur caserne. Ils ont saisi tous les véhicules de police”, a déclaré à l’AFP le ministre des Sports Thesele Maseribane, “ils ont aussi quitté la résidence du Premier ministre”.

lesotho fuite premier ministre Tom Thabane

 

Un peu plus tôt, il avait raconté avoir réussi à fuir après avoir été prévenu. “Le chef a dit qu’il me cherchait, qu’il cherchait le Premier ministre et le vice Premier ministre pour nous conduire chez le roi. Dans notre pays, cela signifie un coup d’État”, a-t-il dit sans préciser où il se trouvait. “Le Premier ministre et moi-même, et tous les ministres, nous sommes sains et saufs”.

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.