Attribution de la nationalité ivoirienne à Blaise Comparé : la polémique soulevée par cette affaire

L’ex président Burkinabé après 27 ans passés au pouvoir s’octroie une nouvelle nationalité du pays voisin, la Côte d’Ivoire.

president alassane dramane ouattara cote ivoire president blaise compaore  burkina faso

Après sa demande officielle de naturalisation environ un mois après sa chute du pouvoir, l’ancien président M. Blaise Compaoré a eu gain de cause grâce à un décret signé le 17 novembre 2014 par le président Alassane Ouattara et ce pareillement pour Francois Compaoré le frère cadet de l’ancien président. Il est à noter que l’ancien chef d’Etat dont l’épouse est ivoirienne, est en exil depuis lors en Côte d’Ivoire.

Cette information a été rendue publique le 18 janvier 2016, un mois après l’émission d’un mandat d’arrêt international par la justice du Burkina Faso contre l’ancien dirigeant. Mandat pour son implication présumée dans

l’assassinat de Thomas Sankara le 15 octobre 1987 lors d’un coup d’État. Ce coup d’État a amené Blaise Compaoré au pouvoir et lui a fait changer le nom de la Haute-Volta, nom issu de la colonisation, pour un nom issu de la tradition africaine: Burkina Faso, qui est un mélange de moré et de dioula qui signifie pays des hommes intègres.L’information reprise par les médias ivoiriens et burkinabè le mardi 23 février, suscite des réactions diverses, entre indignation et résignation.

 

La rédaction 

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *