Attaque des Chabaab contre une base de l’UA en Somalie

Des islamistes du groupe somalien Al Chabaab ont attaqué mardi matin une base militaire de l’Union africaine (UA) dans le sud de la Somalie et affirmé avoir tué cinquante soldats de l’Amisom, la mission de paix dans ce pays.

soldat militaire policier union africaine ua somalie

L’attaque a visé la base de Janale, à 90 km au sud de la capitale Mogadiscio. L’un des assaillants aurait précipité une voiture piégée contre le complexe militaire avant que des hommes armés fassent irruption à l’intérieur et qu’une bataille s’engage.

“La base de l’Amisom à Janale est désormais sous notre contrôle”, a affirmé le cheikh Abdiasis Abou Moussab, porte-parole pour les opérations militaires du groupe islamiste.

Dans un message sur le réseau social Twitter, la force de maintien de la paix a démenti les affirmations de l’organisation affiliée à Al Qaïda.

“L’Amisom peut confirmer que la base est toujours sous le contrôle de l’Amisom. Les informations selon lesquelles la base a été prise et nos armes saisies sont fausses”, précise la force africaine sans fournir de détails sur d’éventuelles victimes.

Dans un communiqué publié quelques heures plus tard, l’Amisom indique que la base, tenue par des soldats du contingent ougandais, a été attaquée par les djihadistes qui ont réussi à y pénétrer après l’explosion de la voiture piégée. Le communiqué fait état d’une fusillade et ajoute que l’Amisom contrôle toujours le secteur.

“Après un repli tactique (…), nos troupes ont repris le contrôle total de la base”, assure la force de paix.

Un capitaine de l’armée somalienne, basé près de Janale, a déclaré que la base était inaccessible, un pont y donnant accès ayant été détruit. “Aucun renfort ne peut parvenir là-bas. Il y a des morts et des dégâts”, a dit le capitaine Bilow Idow.

Un habitant a raconté qu’une puissante explosion avait été entendue après la prière du matin, suivie par des fusillades nourries à l’intérieur de la caserne.

(Feisal Omar et Abdi Sheikh; Pierre Sérisier et Guy Kerivel pour le service français)

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *