Antiterrorisme : une guerre sans fin en Afrique ?

La libération des deux otages français au Sahel montre qu’une grande partie du continent africain est devenue dangereuse. L’occasion de faire le point sur l’opération Barkhane, sur place.

Avec 4 500 soldats français dans le Sahel, l’opération Barkhane lancée en 2014 est la plus grosse opération extérieure de la France. Des hélicoptères, des véhicules blindés, des drones : sur un territoire de 5 millions de km², l’équivalent de l’Europe, la France intervient dans six pays au total : au Mali, mais aussi en Mauritanie, au Burkina Faso, au Bénin, au Niger et au Tchad. Objectif : combattre et éparpiller les groupes jihadistes.

La France doit former les membres des armées nationales

Depuis quatre ans, les groupes terroristes progressent inexorablement vers l’ouest et le sud du Mali, atteignant même le nord du Bénin où les deux touristes français ont été enlevés, le 1er mai dernier. Mais les forces françaises, si elles quittaient le territoire, laisseraient encore davantage la place à ces jihadistes. La France pourra-t-elle un jour quitter le Sahel ? D’abord, elle doit pour ça former les membres des armées nationales de la région pour qu’elles puissent prendre la relève.

 

Source: francetvinfo

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *