Angola : après près de 40 ans au pouvoir, José Edouardo Dos Santos s’en va

José Eduardo Dos Santos passera la main en 2018. Le chef de l’Etat angolais a tenu à informer l’opinion publique nationale et internationale de sa décision.

Jose Eduardo Dos Santos president angolais

L’information est tombée ce vendredi 11 mars, d’après Le Monde. Mais pourquoi cette envie soudaine de vouloir quitter le pouvoir au pouvoir au moment où beaucoup de ses pairs africains font mains et pieds pour se maintenir de gré ou de force ?

José Eduardo Dos Santos ouvre sa succession.

José Eduardo Dos Santos a fait une annonce devant le bureau politique du Mouvement populaire de libération de l’Angola (MPLA) qui a surpris plus d’un. Dans la matinée de ce vendredi, le président angolais a déclaré : « J’ai pris la décision de quitter la vie politique en 2018. »

Au pouvoir depuis 1979, José Eduardo Dos Santos a un mandat qui court jusqu’en 2017. Cependant, de nombreux doutes subsistent quant à la réelle volonté du patron du MPLA de vraiment quitter le pouvoir. Comment s’arrangera-t-il pour s’éloigner du pouvoir d’État en 2018 alors que son mandat s’achève en 2017 ? Habitué aux « tours de magie », le successeur d’Agostinho Neto est un véritable« animal politique ». Ce qui lui aura d’ailleurs permis de garder son poste pendant plus de trois décennies malgré la rébellion suscitée de Jonas Savimbi (UNITA).

Qui succèdera au sphinx de Sambizanga, à quelques encablures de Luanda (la capitale du pays) ? Sa fille Isabel Dos Santos fait figure de favorite. La femme la plus riche d’Afrique est considérée comme l’un des pontes du régime actuel.

Source: Afrique sur 7

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *