Aliou Boubacar Diallo reçoit la bénédiction des familles fondatrices de Bamako

« Le Mali mérite d’être dirigé par des hommes comme vous. Des travailleurs qui ont déjà tout et qui n’auront pas besoin de piller les caisses de l’Etat ». Quelques mots qui résument l’état d’esprit des rencontres entre Aliou Boubacar Diallo et les trois familles fondatrices de Bamako.

Dans le respect de la tradition malienne, Aliou Boubacar Diallo s’est rendu auprès des trois familles fondatrices de Bamako (Niaré, Touré, Dravé) afin d’obtenir leur bénédiction. En lieu et place de la cérémonie protocolaire, c’est à un accueil enthousiaste que le candidat du parti ADP-Maliba a eu droit.

L’un des notables de la famille Touré, Mamadou Bamou Touré, a été le plus explicite. Après avoir commencé son discours en affirmant que « le pays va mal », M. Touré a poursuivi en assurant que « Le Mali mérite d’être dirigé par des hommes travailleurs qui ont déjà tout et qui n’auront pas besoin de piller les caisses de l’Etat. Notre porte vous est toujours ouverte, de jour comme de nuit ».

Aliou Boubacar Diallo, un riche homme d’affaires de 58 ans notamment actif dans les secteurs de l’or et de l’hydrogène naturel, a annoncé début mars sa candidature à l’élection présidentielle malienne du mois de juillet. Il souhaite porter un message d’alternance et de changements profonds en s’appuyant sur ses succès entrepreneuriaux pour relancer l’économie malienne et pour résoudre efficacement la crise sécuritaire.

Aliou Boubacar Diallo est à la tête d’une large coalition et bénéficie du soutien de nombreux dignitaires religieux et de représentants de la société civile qui voient dans sa candidature une alternative à la classe politique traditionnelle et aux accusations de corruption endémique qui y sont liées.

En se rendant à la rencontre des familles fondatrices de Bamako, Aliou Boubacar Diallo répond à une tradition ancienne et ancrée dans la culture malienne. « Je profite de cette occasion pour les informer que j’ai été désigné par mon parti comme candidat à la prochaine élection présidentielle, lors de notre Conférence nationale à Nioro. Et avoir leurs bénédictions avant l’ouverture officielle de la campagne électorale », a indiqué Aliou Diallo à la fin de la rencontre.

Africtelegraph

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *