Afrique du Sud: l’Alliance démocratique se choisit un chef par intérim blanc

Le principal parti d’opposition, l’Alliance démocratique, a un nouveau dirigeant : John Steenhuisen, un député blanc de 46 ans. À la suite de la démission de Mmusi Maimane, qui avait été le premier leader noir de ce parti, il va assurer l’intérim de la DA dans l’attente de l’élection définitive d’un nouveau chef, prévue dans quelques mois.

Avec l’élection de John Steenhuisen, c’est un peu la faction conservatrice du parti qui en prend la direction. Son prédécesseur, Mmusi Maimane, avait placé les inégalités raciales au centre de sa politique, ce qui lui avait valu les critiques de la vieille garde du parti et provoqué sa mise à l’écart, après une performance jugé décevante aux dernières législatives.

L’Alliance démocratique, ancien parti de Blancs, se présente aujourd’hui comme une formation multiraciale. Et pourtant, les inégalités entre Noirs et Blancs et la nécessité d’attirer plus d’électeurs de couleurs restent des sujets conflictuels entre les différentes factions du mouvement.

John Steenhuisen a promis de s’attaquer aux inégalités et à la pauvreté héritées du régime d’apartheid, mais l’élection d’un dirigeant blanc risque de mal passer auprès de l’électorat noir qui exige plus d’équité.

RFI

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *