Afrique du Sud : 11 militants du parti au pouvoir tués dans un accident de la circulation

Accidents grave circulation voiture sang victime11 partisans du Congrès national africain (ANC, au pouvoir en Afrique du Sud) ont été tués dimanche lorsque leur bus s’est renversé sur la route, ont annoncé les autorités. Les supporters rentraient chez eux à Ekurhuleni dans la province de Gauteng après avoir assisté à un rassemblement électoral local de l’ANC à Port Elizabeth, dans la province d’Eastern Cape, par ailleurs, la cause de l’accident est encore sous enquête, a indiqué la police. L’ANC a déclaré dans un communiqué avoir appris avec tristesse l’accident mortel. L’ANC est en train d’obtenir les détails sur l’accident et les publiera une fois après avoir vérifié toutes les informations pertinentes, a affirmé le porte-parole national du parti Zizi Kodwa.”Nos pensées sont avec les blessés et les personnes endeuillées à ce moment,” a-t-il dit.
Pendant ce temps, les autorités locales ont promis de faire tout en leur pouvoir pour assurer la sécurité routière. L’ANC a lancé samedi sa campagne électorale pour les élections locales, qui sont prévues pour le 3 août.
La justice reporte à juin la décision sur la peine de Pistorius
La justice sud-africaine a décidé hier de reporter du 13 au 17 juin la procédure visant à définir la peine du champion paralympique Oscar Pistorius, reconnu coupable en appel du meurtre de sa compagne en 2013. L’affaire est reportée au 13 juin. Les débats se tiendront jusqu’au 17 juin, a déclaré le juge Aubrey Ledwaba, lors d’une brève audience à la Haute Cour à Pretoria.
Vous avez compris ?, a-t-il demandé à Oscar Pistorius, vêtu d’un costume sombre sur chemise blanche. Oui, a répondu l’ancien athlète, dont le crime a été requalifié en appel en meurtre, au mois de décembre. En première instance, il avait écopé de cinq ans de prison pour homicide involontaire. Il attend désormais d’être fixé sur sa peine pour meurtre, un crime passible d’au moins 15 ans de prison. Dans le droit sud-africain, la justice prononce d’abord le verdict et ensuite seulement la peine du condamné.
Oscar Pistorius, qui a passé un an derrière les barreaux, vit actuellement en résidence surveillée chez son oncle, Arnold Pistorius, à Pretoria. Il est notamment soumis au port d’un bracelet électronique.
Le jeune homme aujourd’hui âgé de 29 ans avait abattu sa petite amie Reeva Steenkamp, chez lui à Pretoria en février 2013. Il a toujours plaidé l’avoir prise pour un voleur.
Surnommé Blade Runner en raison de ses prothèses en carbone, il avait acquis une stature internationale en s’alignant parmi les valides aux jeux Olympiques de Londres en 2012.

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *