Afrique Décès de Marc-Vivien Foé : Plus d’une décennie après, les révélations de son père

Foé Amougou, père de Marc-Vivien Foé fait du grand déballage. 17 ans après le décès de son fils, il sort de son silence et décide de faire de troublantes révélations sur la femme de l’ancien Lion indomptable décédé le 26 juin 2003.

Invité hier sur Radio Sport Info, Amougou Foé a levé le voile sur les comportements de Marie-Louise Foé depuis la disparition de son mari. Sans langue de bois, il a tout dit.

« Marie-Louise (la veuve de Marc-Vivien Foé ndlr) est venue semer un désordre fou au Cameroun en mon absence, je ne sais quoi faire, ni dire. Il n’y a que les enfants qui entretiennent la tombe (de Marc-Vivien Foé ndlr) et son complexe (Complexe Marc-Vivien Foé ndlr), tout est abandonné. Elle ne cherche que là où il y a l’argent, en 17 ans, elle n’a jamais enlevé ne serait-ce qu’une seule herbe sur la tombe de Marc-Vivien Foé. Ne parlons même pas du lavage, elle y va rien que pour des séances photos, et chercher l’argent partout », a-t-il déclaré.

Amougou Foé est encore allé plus loin : « Le complexe est totalement abandonné, bien qu’il soit en mon nom (ce d’ailleurs pourquoi Marie-Louise se refuse tout entretien des lieux). La FIFA a donné plus de 500 millions, de même que le gouvernement Camerounais qui a aussi donné. Mais cette femme a tout pris avec ses amies. On ne m’a rien donné, même pas un franc. Samuel Eto’o est même allé au domicile de Foé au Cameroun et m’a demandé par la suite qu’il voudrait croiser Marie-Louise pour entretenir ensemble le complexe, mais elle a refusé. Vous imaginez mon chagrin ?… Comment comprendre que le premier fils de Marc-Vivien Foé (Scott Foé ndlr) soit en prison pour une somme qui n’atteint même pas 200.000f ? Et qu’il y soit abandonné ? Marie-Louise (sa mère ndlr) n’est au Cameroun que pour distiller les biens, même les miens. Elle a même changé mon titre foncier, c’est du jamais vu, il n’y a qu’au Cameroun qu’on peut voir cela ».

C’est dans cette ambiance délétère que quelques membres de la famille ont commémoré le 17 anniversaire de la mort de Marc-Viven Foé.

« Le programme de la célébration ? Ces cousins ont organisé un match de futsal au Cameroun. Un autre dans son village natal (Kolmeya) coordonné par Mr Mbanga, et également au stade Omnisports, tout organisé par ses fils, cousins et frères », a-t-il conclu.

Source : Africa Top Sport

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *