Achats d’armes : le classement mondial de l’Algérie selon une étude suédoise

Par Houari A. – «L’Algérie représente 56% des importations africaines d’armes majeures entre 2014 et 2018», indique le dernier rapport du Stockholm International Peace Research Institute (Sipri).

Confrontée au terrorisme islamiste qui a ensanglanté le pays dans les années 1990, l’armée algérienne avait dû renforcer ses effectifs et moderniser ses équipements. Cet effort de modernisation, qui a été accompagné d’une formation efficace, a permis à l’Armée nationale populaire de se hisser au rang des armées les plus efficaces et les plus expérimentées dans la lutte antiterroriste dans le monde. L’Algérie est, de ce fait, considérée comme un allié stratégique dans la guerre contre l’extrémisme violent et le crime transfrontalier.

En Afrique subsaharienne, les cinq plus grands importateurs d’armement sont le Nigeria, l’Angola, le Soudan, le Cameroun et le Sénégal. «A eux seuls, ils représentent 56% des importations d’armement de cette sous-région», précise l’étude du think tank suédois, soit l’équivalent des importations algériennes dictées, en outre, par les menaces extérieures dues à l’instabilité qui règne en Libye et au Mali.

Le rapport note que les importations d’armement au Moyen-Orient ont «quasi doublé ces cinq dernières années». Celles-ci ont augmenté de 87% entre 2009 et 2013 et 2014 et 2018 et représentent 35% des importations mondiales d’armement en 2014 et 2018.

Selon le Sipri, l’Arabie Saoudite est devenue le premier importateur d’armement au monde durant la même période, avec une augmentation de 192% par rapport à la période allant de 2009 à 2013. Les importations d’armement de l’Egypte, troisième plus gros importateur, ont triplé (206%), souligne le rapport.

Le Sipri est un institut international de recherche sur les conflits, les armes et leur contrôle et le désarmement. Fondé en 1966, le Sipri fournit des données, des analyses et des recommandations sur la base de sources ouvertes aux décideurs politiques, aux chercheurs, aux médias et à tout public intéressé.

H. A.

Algeriepatriotique

 

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *